Skip links

Gestion d’assainissement du site & procédures de sécurité COVID19

Meilleures pratiques en chantier

La santé et la sécurité des clients, des employés, des sous-traitants et des partenaires manufacturiers de CBCI sont une préoccupation majeure en pleine pandémie mondiale de COVID-19. Durant cette période, toutes les parties doivent mettre davantage l’accent sur la santé et la sécurité pour garder les chantiers ouverts.

Toutes les mesures prises pour empêcher la propagation du COVID-19 doivent être prises conformément aux exigences de la Loi sur la santé et la sécurité au travail et aux règlements connexes et aux directives de santé publique émises par le médecin-hygiéniste en chef.

De plus, vous trouverez ci-dessous un ensemble de ressources et de meilleures pratiques pour aider les employés de CBCI et ses sous-traitants à prévenir la propagation du COVID-19.

Protéger les employés, les clients et les sous-traitants

Les coronavirus se propagent par contact étroit, y compris au travail. CBCI exigera de tous ses employés et sous-traitants qu’ils suivent les étapes suivantes pour aider à prévenir la propagation des germes:

  • Porter un masque de protection
  • Portez des gants de protection
  • Avoir accès à un désinfectant pour les mains
  • Se laver les mains souvent avec du savon et de l’eau ou un désinfectant pour les mains à base d’alcool.
  • Éternuements et toux dans sa manche.
  • Lorsque vous utilisez un mouchoir en papier, jetez-le immédiatement et laver les mains par la suite.
  • Évitez de toucher les yeux, le nez ou la bouche.
  • Évitez tout contact avec des personnes malades.
  • Restez à la maison si vous êtes malade.
  • Évitez les zones très touchées, dans la mesure du possible, ou assurez-vous de vous laver les mains après.
  • Ne touchez pas votre visage avec des mains gantées. Faites attention lorsque vous retirez les gants. Assurez-vous de vous laver les mains après les avoir retirées.
  • Lavez vos vêtements dès que vous rentrez chez vous.
  • Si vous êtes malade, présentez des symptômes pseudo-grippaux ou de la fièvre: informez immédiatement votre superviseur, complétez l’auto-évaluation et suivez les instructions que vous recevez.

Reporter tout symptôme susceptible

Les symptômes du COVID-19 sont comme de nombreuses autres maladies, y compris le rhume et la grippe. À ce stade, il est recommandé que tout travailleur présentant des symptômes liés au rhume, à la grippe ou au COVID-19 soit renvoyé chez lui.

Équipement de protection individuelle (EPI)

Les employés et sous-traitants de CBCI sont tenus de porter leurs gants lorsqu’ils travaillent et des masques de protection lorsqu’ils ne sont pas en mesure de respecter des mesures de distance sociale de 2 mètres entre eux. CBCI fournira des équipements EPI à tous ses employés et sous-traitants avant d’accéder à tout site de travail du client.

Exigences en matière de rapports du Ministère du Travail

IMPORTANT: Si la direction de CBCI est informée qu’un employé ou un sous-traitant a été testé positif au COVID-19 en raison d’une exposition sur le lieu de travail, l’employeur est tenu d’informer:

  • le Ministère du Travail, de la Formation et du Développement des compétences par écrit dans les quatre jours
  • le comité paritaire d’hygiène et de sécurité au travail ou un délégué à la santé et à la sécurité
  • un syndicat (le cas échéant)

Partage d’informations

Il est important que toutes les parties sur le lieu de travail communiquent leurs rôles et responsabilités. CBCI devra s’assurer que les politiques de santé et de sécurité sont mises à jour et affichées à la vue de tous les employés. L’utilisation des ressources de l’industrie améliorera la compréhension des politiques sur les lieux.

Affichage des politiques

CBCI affichera et communiquera les politiques COVID-19 à tous les employés et à tous ses sous-traitants.

Ces politiques devraient couvrir le fonctionnement du site, y compris, mais sans s’y limiter:

  • l’assainissement des sites
  • comment les employés et sous-traitants signalent les maladies
  • comment assurer la distanciation physique
  • comment le travail sera planifié

Distance physique (deux mètres)

Selon les conseils des responsables de la santé publique et tel qu’ indiqué dans les communications du gouvernement, une distance physique est nécessaire pour contrôler la propagation du COVID-19.

Afin d’assurer une distanciation physique sur site, les chefs de projet CBCI et les superviseurs de chantier considéreront:

  • heures de début décalées
  • des pauses décalées
  • des heures de lunch décalées
  • restreindre le nombre de personnes sur place et où elles sont affectées au travail
  • contrôler les mouvements du chantier (en limitant le potentiel de rassemblement des travailleurs, y compris le personnel dans les monte-charges et les remorques de chantier)
  • limiter le nombre de personnes qui utilisent les ascenseurs et les monte-charges à la fois
  • tenir des réunions dans un espace extérieur ou un plus grand espace pour permettre une distanciation physique
  • limiter les contacts inutiles sur site entre les travailleurs, et entre les travailleurs et les prestataires de services extérieurs, et encourager la distance physique dans ces zones (par exemple, en retirant les camions de café du site)

Assainissement sur site

Les coronavirus se propagent de personne à personne par contact étroit, y compris au travail. Bien que CBCI ait l’obligation de maintenir des lieux de travail propres, cette obligation fait l’objet d’une attention accrue lors d’une épidémie comme la pandémie actuelle de COVID-19.

La gestion de projet CBCI et les superviseurs de site doivent se concentrer sur:

  • un accès au savon et à l’eau (moyens de bien se nettoyer les mains) ou à un désinfectant pour les mains à base d’alcool
  • des toilettes
  • désinfecter les surfaces ou les zones fréquemment touchées (palans, remorques de chantier, poignées de porte, équipement, unités résidentielles)
  • éviter le partage d’outils manuels et d’outils électriques. Si le partage est nécessaire, procédez à la désinfection de l’équipement partagé.
  • afficher une signalisation sur l’hygiène selon la langue utilisée en milieu de travail afin que chacun puisse comprendre comment faire sa part.